LES BAPTEMES REPUBLICAINS EN VOGUE

Publié le

 

 

revomarianne.jpgLes baptêmes républicains ou civil sont en vogue dans le pays comme dans notre département. Ainsi à Evry, la ville préfecture ils sont en progression constate.

Chaque semaine le samedi matin un à deux baptêmes civil sont ainsi célébrés devant des élus (plus de 60 en un an). Ils ne sont plus comme à leur création pendant la Révolution Française des actes civils officiels mais représentent néanmoins un acte symbolique fort pour les participants.

En France ce sont ainsi des dizaines de milliers de cérémonies qui sont ainsi initiées, loin des 350 000 baptêmes catholiques recensés, mais un chiffre en constante progression malgré le refus de nombreux Maires (en particulier de droite) de les organiser.

.

L’historique

En France, le parrainage civil (ou baptême républicain remonte à la loi du 20 prairial, an II (8 juin 1794) relative aux actes d’état civil, réservés aux municipalités.

Il tomba en désuétude au XIXe siècle, mais fut relancé en 1892 par la municipalité de Saint-Denis

, afin de soustraire la jeunesse à l'influence néfaste des religions déistes qui atrophient et faussent son intelligence. Il fut très en vogue à la Belle Epoque dans le nord de la France, avant de se raréfier. .

 

Il retrouva, en 1989, de la vigueur lors des commémorations de la Révolution Française ce qui le replace bien historiquement comme un acte républicain.

A Paris, ce n'est que depuis les élections de 1995 que le baptême civil a été rétabli, et à Strasbourg c’est avec l’élection d’un Maire socialiste que ces baptêmes ont pu prendre de l’ampleur. D’autres Maires comme par exemple celui UMP de Roanne ont tenté de l’interdire mais ont du y renoncer face à la demande des administrés.

Le sens de ce baptême ?

C'est un moyen de célébrer la venue au monde de son enfant sans lui donner un caractère religieux. Un bon compromis quand les parents sont de religions différentes ou athées.

Le baptême civil (ou républicain) est destiné à faire entrer l'enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs républicaines d‘égalité, de solidarité et de respect.

L'engagement que prennent les parrains et marraines de suppléer les parents en cas de défaillance ou de disparition n'a qu'une valeur morale comme les cérémonies religieuses mais représente pour ceux qui l’acceptent une démarche symbolique forte.

.

.

 

Publié dans e-miroirs

Commenter cet article